Cefalù

Cathédrale de Cefalu
Cathédrale de Cefalu

La beauté du site au pied d’une immense falaise fait aujourd’hui de Cefalù l’un des centres touristiques les plus visités par les touristes et voyageurs qui passent leurs vacances en Sicile. Petit port de pêcheurs sur la mer Tyrrhénienne, Cefalù est lieu d’itinéraires touristiques pour sa longue plage de sable fin doré qui s’étend le long du golfe et des baies d’Aranciotto et de Settefrati avec ses sept falaises – la légende locale raconte qu’il s’y trouve les corps pétrifiés de sept frères accourus pour sauveur une femme très belle- qui sont très appréciées par la population locale que par les touristes.

Cefalù, qui est riche de beautés naturelles est aussi l’écrin d’une histoire ancienne qui a laissé de nombreuses traces. Les murs encore visibles en face de la mer remontent à l’époque helléniste-romaine. A’ l’époque byzantine, la ville recule vers le promontoire pour mieux se défendre, malgré cela elle fut conquise par les arabes qui l’ont gouvernée jusqu’au début du XIe siècle, quand les Normands s’en emparèrent. Les traces de la domination normande sont nombreuses que ce n’est pas un hasard si Cefalù est aussi appelée la ville normande. L’édifice le plus important est certainement sa Cathédrale qui date du début du XIe siècle, la tradition veut que sa construction ait été décidée par Roger II débarqué miraculeusement sur la côte après avoir échappé au danger durant une tempête.

Parmi les nombreuses spécialités de poissons que nous offre la cuisine de Cefalù, nous vous signalons les anchois de la duchesse, une sauce composée d’anchois, pain de mie, ail, oignon, persil, huile, vinaigre, à tartiner sur une tranche de pain en rajoutant même un peu de beurre.

Corso Ruggero est l’artère principale du vieux quartier et délimitait la ville durant le Moyen Age. Aujourd’hui, bordé de beaux palais et des églises baroques des deux côtés du cours, ici vous pouvez trouver même les boutiques les plus élégantes de la ville.
Dans le vieux port, vous pouvez profiter d’une des plus belles vues de la vieille ville, il y a aussi la porte Pescaia, l’une des quatre entrées de la ville au XVIIe siècle.

Le Dôme de Cefalù

La majestueuse Cathédrale normande est le centre de Cefalù, située à l’ombre du Rocher, une grande masse rocheuse en forme de tête – d’où l’ancien nom Cephaloedium – sur les pentes de laquelle se dresse le Temple de Diane.

L’ancien monastère de Sainte Catherine, aujourd’hui siège de la Mairie, le Palais Episcopal et le palais Piraino s’élèvent place du Dôme, une place agréable et très animée.

Il est incontournable de visiter en outre le Musée Mandralisca, le bastion de capo Marchiafava, les lavoirs médiévaux, le palais Osterio Magno avec ses élégantes fenêtres et les étroites ruelles médiévales carrelées avec des cailloux de la plage dans lesquelles il est difficile de s’égarer avant d’atteindre la mer ou la cathédrale.