Île de Vulcano – Îles Eoliennes

île de Vulcano
île de Vulcano

Vulcano est l’île la plus proche du port de Milazzo, d’où les ferries partent vers les îles Eoliennes. Selon la mythologie, le dieu du feu Vulcano avait ses forges dessous.

Dans l’antiquité les Grecs la nommaient Thermessa, Therasia ou encore Hiéra, on y voyait alors l’ile sacrée d’Héphaïstos qui forgeait ses outils aidés de ses cyclopes. Ce sont les Romains qui donnèrent le nom définitif à l’île.

Inhabitée jusqu’au XVIIIe siècle, au début de 1800 le général Bourbon Nunziante employa l’île come colonie pénitentiaire pour l’extraction du sulfate d’aluminium et du soufre. Les prisonniers de Lipari étaient condamnés à travailler dans les mines et à cette époque-là ont construit les premières maisons et les rues. Après la chute des bourbons en 1860, un homme d’affaires écossais du nom de James Stevenson acheta la partie nord de l’île en 1870, se consacrant à la culture de vignobles. Tout son travail fut détruit en 1888 en raison de l’éruption du Vulcan, qui dura deux ans. Stevenson quitta l’île et seulement quelques familles de paysans y restèrent. Aujourd’hui les plages splendides, l’eau de la mer d’une pureté exceptionnelle, le soleil et des paysages à la beauté sauvage en font un lieu privilégié.

L’odeur âcre de soufre est l’hôte solennel de visiteurs à Vulcano. Son activité volcanique est constante, mais le contrôle sur elle vous permet de profiter de boue bouillonnante et geysers de vapeur d’eau.

Vulcano
Vulcano

Excursion à Vulcano

Vous entrez dans l’île par le Porto Levante, sous le Grand Cratère ou Fossa di Vulcano, 386 mètres d’altitude. Vous pouvez accéder au sommet du Volcan assez facilement et après une petite heure d’effort vous arriverez sur la lèvre nord-ouest du cratère, la vue sur l’île de Lipari, Salina et sur le Vulcanello est magnifique. Nous déconseillons de faire cette excursion dans le milieu de la journée, alors que le soleil est très chaud et la montée, bien que courte, est assez raide.

Cristaux jaunes de soufre et des fragments d’obsidienne sont repartis le long des parois du volcan, qui émet de la vapeur par ses bouches. Attention : vous devez respecter les avertissements sur le danger de fumées toxiques de soufre en provenance du cratère. Il vaut mieux ne pas jouer avec le feu et la fureur du dieu Vulcano.

De plus des plages d’eau chaude (même en hiver) à cause des fumerolles, une autre chose à ne pas manquer sont les bains de boue sur le côté de Levant, à proximité du port, où les touristes courageux se baignent dans un bain de boue et ils se l’appliquent sur le corps jusqu’au cou en prenant le soleil. L’expérience vaut vraiment la peine, mais vous devez considérer que, même après la douche, l’odeur caractéristique du soufre reste attachée à leurs maillons de bain, serviettes et vêtements. Sur les qualités thérapeutiques personne ne conteste, et recouvrir le corps avec de la boue, tandis que les eaux l’entourent de chatouilles avec leur bouillonnement, c’est également une sensation curieuse et agréable.

Dans le sud de l’île, à proximité du petit village de Gelso, la plage « dell’Asino », qui peut être atteinte par une route panoramique, est un paradis de sable noir. Pour vous déplacer dans l’île, vous pouvez louer des scooters, vélos, bateaux, canots et même minibus, ou vous pouvez également vous balader.

Dans l’ouest du golfe la plage de sable noir est l’une des plus belles et des plus pittoresques de Vulcano, bien que toujours bondée de touristes en été. A’ l’extrême, la péninsule de Vulcanello, apparue en 183 avant J.C. après une éruption sous-marine, c’est une succession de vagues de lave qui ont produit au fil du temps des rochers aux formes bizarres visibles de la mer, les Eoliens leur ont donné le nom de Vallée des Monstres.