Milazzo

Promenade dans le port de Milazzo. Photo de M. Cruppi.
Promenade dans le port de Milazzo. Photo de M. Cruppi.

Milazzo c’est le port le plus proche des îles Eoliennes. Lieu exceptionnel pour aborder plus tar la visite de Stromboli, Salina ou encore Vulcano, la ville de Milazzo compte avec plus de 30 mil habitants. Placée dans une étroite presqu’île, et dominé par un ancien château fort, Milazzo regarde la façade nord de la Sicile. Très près de Messine, en plus d’être le point de sortie des ferries qui visitent les Eoliennes, Milazzo est un port d’attache parfait pour visiter le Parc National de Nebrodi et aussi le Parc de Madonies.

Comment Arriver.

A moins de 40 km de Messine (un demi heure), Milazzo se situe près de la régions de Nebrodi et Madonies. Palerme se trouve à 200 km (2 heures) et Catane, plus proche (130 km, une heure et demi), ou encore Taormine a 1 heure de route.

Carte de Milazzo et les îles Eoliennes.
Carte de Milazzo et les îles Eoliennes.

Port principal pour aller aux Eoliennes, nombreux ferries visitent les îles de l’archipel, mais aussi bateaux qui font des circuits guidés ou des voiliers loues pour l’occasion. Le ferry met deux heures jusqu’à Vulcano ; trois à Stromboli et quatre à Salina, avec escale á Vulcano y Lípari.

La ville porte une longue historie étant donné sa position stratégique et son port naturel. Le lieu fut peuple depuis le néolithique, après il s’atteste la présence grecque, carthaginois et romaine. Après les arabes et les Normands et Pisans vont occuper le port. Le beau château fort fut agrandi au XII siècle par les normands et au XIII par les Aragonais. Sous la couronne Espagnole et des Bourbons la ville maintiendra sa position et intérêt grâce à son port, bien que Messine et Palerme finiront pour l’éclipser.

Aujourd’hui, grâce à ses environs naturels, la presqu’île de Capo de Milazzo, est une belle réserve, mais surtout par sa position par rapport aux îles éoliennes, Milazzo récupère son importance et attirance touristique.

Porte du Château de Frédéric II.
Porte du Château de Fréderic II.

Que Voir.

La ville se étend sur la côté est de la presqu’île, protégé par le Castello, le Château fort médiéval qui occupe le promontoire idéel pour la défense. Une belle passegiatta, une promenade maritime longe le port et s’interne ver la ville et le Castello. La partie ouest termine dans une impressionnante falaise, muraille naturelle qui surplombe une belle plage. Depuis cette plage les couchés de soleils sont magnifiques, à l’égal que depuis le Castello.

Le Castello est le monument le plus imposant, par sa situation et par son poids historique et artistique. Le Castello de Fréderic II occupe plus de 7 hectares et fut une vraie ville dans la ville. Fortifie depuis le néolithique, acropole grecque, et castrum, forteresse romaine et byzantine, normande, aragonaise et espagnole

En plus de ses remparts, tours rondes et larges, à l’intérieur s’y trouve le Duomo Antico, église du XVII siècle.

La Cittá Spagnola, le noyau historique de Milazzo. Beau, très beau. Photo de TrioFabrizzio.
La Cittá Spagnola, le noyau historique de Milazzo. Beau, très beau. Photo de TrioFabrizzio.

La partie ancienne de la ville est la plus attractive pour le visiteur, cette partie appelée « Cittá Spagnola » montre la splendeur monumentale de l’époque. Plusieurs églises du XVI y XVII, de style de la Renaissance et baroco apparaissent dans chaque place. Egalement, plusieurs Palazzi peuplent cette partie de la ville. Parmi eux les plus beaux et riches sont il Palazzo Municipale (Rue Francesco Crispi) ; le Palazzo D’Amico (XVIII) près de la mer, qui a appartenu à une riche famille propriétaires des usines de conserve de thon et vignobles. Le panorama architectural se complète avec plus d’une dizaine de Villas érigées entre el XVII et le XX siècle, parsemées dans la ville et la campagne environnante, notamment ver la pointe du Cap de Milazzo.

Les places de Milazzo regorgent de fontaines et statues des grands hommes de l’Italie, surtout de Garibaldi qui a séjourné dans la ville la veille d’une importante bataille en 1860 dans son chemin pour l’unification italienne.

Fêtes et Festivals.

Les fêtes patronales se célèbrent en septembre, mais il y a des fêtes importantes en mai et juin.
La ville promeuve le cinéma grâce à un Festival célèbre depuis 2006, le Milano Film Festival.
Musées.

Le plus important est le Musée Archéologique « Domenico Ryolo », bien que nombreuses pièces trouvées à Milazzo se trouvent au Musée Archéologique Régional de Syracuse.

Le Musée du Thon et de la mer montre la importance de l’industrie thonière en Sicile (Museo della Tonnara e del Mare)

Capo de Milazzo, la pointe nord de la ville est un refuge naturel.
Capo de Milazzo, la pointe nord de la ville est un refuge naturel. Photo de M. Cutorneo.

La beauté des îles Eoliennes fait que ce sont nombreux les touristes que ne connaissent la nature environnante de Milazzo, ses plages et la presqu’île de Capo de Milazzo. Capo Milazzo, conforme une réserve marine et naturelle de grand intérêt qui peut être visite grâce à une promenade qui nous amène jusqu’à la pointe nord. Une belle et calme promenade, à profiter soit tt le matin, soit à la fin de la journée. Cela mérite le détour, avant ou après de visiter les îles Eoliennes.

Où manger.

La partie ancienne de la ville, la Cittá Spagnola et la zone de la promenade du port regorgent des restaurants et bars où manger avec de belles vues.

Où se loger.

La attraction des îles Eoliennes à développe le système hôtelier de la ville, donc n’est pas difficile de trouver des hôtels, gîtes, B&B et même des agritourismes sur Milazzo o uses environs. Si vous cherchez des informations n’hésitez pas à nous contacter (info@lasicile.es) et nous vous mettrons en contact avec nos partenaires à Milazzo, Salina et les autres îles Eoliennes.