Palerme, chef-lieu de la Sicile

Cathedrale de Palerme, superbe style arab-normand. ©Iñigo Pedrueza.
Cathedrale de Palerme, superbe style arab-normand.
©Iñigo Pedrueza.

Palerme, capitale régionale de la Sicile, était un bijou recouvert de la poussière de l’ histoire, des malheurs provoqués des tremblements de terre, de la spéculation immobilière, de la misère et de la mafia.  Mais la ville de Palerme a beaucoup changé les dernières années, un changement positif qui se montre avec l’affluence de touristes. Avant, c’était une ville moins propre et sure, mais maintenant une partie du centre ville est piétonnisé, plusieurs monuments ont été restaurés et beaucoup de services touristiques on été mis en place (restaurants, boutiques, transfer, cours de cuisine et pâtisserie, B&B, Boat and breakfast, promenades en bateau, visites guidés…). Tout cela attire de plus en plus les touristes bien que, comme toute l’Italie, Palerme et la Sicile ne soient pas les destinations moins chères de l’Europe. Malgré cela, nous trouverons une ville extraordinaire, riche en histoire, une fusion de traces de différentes périodes qui composent la mosaïque des trésors qui brillent à Palerme.

Avec sa banlieue Palerme est la plus grande ville de la Sicile (plus de 800.000 habitants), l’une des plus peuplées et riche en culture de la Méditerranée.

L’histoire et plus encore l’atmosphère qui y règne participe au charme fascinant de cette ville. Palerme est une ville aux mille contrastes, elle a des ruelles étroites, avec des distances acceptables pour faire la plupart de nos promenades à pied, en évitant le caos du traffic. Si par contre nous voudrions voir tout il faudrait un mois pour visiter tous ses monuments, donc planifier la visite de Palerme zone par zone.

Les parcours et les itinéraires peuvent être préparés selon l’époque, le style, la proximité géographique. Nous vous conseillons de vous balader dans les ruelles pour découvrir Palerme, il n’y a pas de coin dans le centre historique qui ne vous réservera pas de surprises agréables, chaque ruelle renferme des trésors des temps anciens non moins précieux que ceux soulignés par les guides.

Où se loger.

Les conseils qui allons vous donner seront toujours les mêmes, soit pour le logement, soit la restauration, soit les activités, restez au centre ville. Il ne s’agit pas de problèmes de sureté car dans ce sens la ville est très sûre, mais le traffic est un vrai problème. Donc, limitez vos déplacements hors le centre ville à la visite de Monreale et son magnifique Eglise et à la plage de Mondello.

Ainsi, il n’est pas conseillé de louer la voiture pour rester á Palerme. Vous pouvez rester ici deux ou trois jours ou début ou à la fin du voyage et avant ou après louer la voiture. Pour se loger le centre offre une complète variété de hôtels, bed and breakfast, gîtes et même boat and breakfast, in concept nouveau typique des Pays Bas. Vous logez sur un voilier dans la marina de Palerme, au calme, mais à proximité des rues animées des bars et restaurants mais aussi du centre ville.

Pour plus d’informations écrivez nous.

Que voir, que faire.

Théâtre Massimo, bellisimo. ©Iñigo Pedrueza.
Théâtre Massimo, bellisimo.
©Iñigo Pedrueza.

Ce qui est certain est que les traces des plusieurs envahisseurs de la ville sont différentes mais permettent la coexistence de l’église de Saint Jean des Eremites en style arabo-normand avec la splendide Cathédrale, la Chapelle Palatine du Palais des Normands ou la Place des «Quattro Canti», où convergent les deux artères principales de Palerme, Corso Vittorio Emanuele et rue Maqueda. Aujourd’hui Palerme revendique cette coexistence passé de religions et idées sous le même État comme exemple pour nous pays actuels.

Nous avons remarqué l’importance de loger dans le centre pour bien profiter de Palerme, et si c’est possible  près de la rue Vittorio Emmanuelle qui va depuis le port sportive jusqu’au Palace normand encore mieux. Un partie de cette rue est piétonnisé et offre un axe historique qui va nous aider à profiter de Palerme. Coupée par la Via Maqueda dans le croisement de Quattro Canti et aussi piétonnisé en partie traverse la ville et nous amène aux principaux monuments.

Le Palace Normand est aujourd’hui le Parlement régionale. Architecture défensive mais aussi un bel exemple de syncrétisme et tolérance, car fût bâti en temps de Ruggiero II, premier roi/ sultan normand de la Sicile. Gens de confessions diverses (catholiques, juifs et musulmans) gouvernés par le même souverain. Cet effort d’intégration sous le pouvoir impérial d’inspiration romaine byzantine est clair sur l’iconographie de la magnifique Chapelle Palatine.

En suivant Corso Calatafimi on arrive à la Porta Nuova en forme d’arc de triomphe (adjacente au Palais des Normands), bâtie en 1460 pour accéder à Corso Vittorio Emanuele, artère principale de la ville. La couverture carrelée est une réfection en style maniériste de 1535, voulue par le vice-roi Colonna pour commémorer l’entrée triomphale de Charles V après la victoire sur l’armée turque La restauration de 1696 pour réparer les dommages du tremblement de terre a ajouté 4 énormes bustes sculptés représentant les Maures. L’ensemble appartenant au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Poursuivant, sur la droite il se trouve la Villa Bonanno, avec le Palais Sclafani du XIVe siècle (aujourd’hui siège de la Région Militaire) à proximité et toujours sur la droite, l’ex quartier militaire de Saint Jacques.

Continuant sur la droite, on arrive Place de la Cathédrale. La Cathédrale, bien qu’elle ait subi plusieurs changements, n’a pas perdu sa majesté. C’était une ancienne basilique transformée en mosquée par les Arabes et église chrétienne pour les Normands. Une double arcade relie à la cathédrale son élégant clocher. La Cathédrale est un autre exemple de mélange de styles et époques constructives. Les toits peuvent être visités, car l’intérieur est moins beau que l’extérieur. Sa place et le début de la Via Vittorio Emmanuelle sont remarquables, c’est un endroit ideal pour une superbe photo.

En poursuivant sur le Corso Vittorio Emanuele, on arrive sur la Place Vigliena aux «Quattro Canti» qui se trouvent au croisement de deux axes rue Maqueda et Corso Vittorio Emanuele. Sur la place on peut admirer quatre palais du XVIIIe siècle aux façades concaves richement ornées de trois ordres : dorique, ionique et corinthien et à leurs pieds de superbes fontaines figurant les quatre saisons, des reliefs en honneur dur roi Philippe III, roi d’Espagne et tout son empire au XVIIe siècle et de quatre saintes de Palerme, chacune, patronne de chaque quartier.

A droite en descendant depuis la cathédrale se trouve la Fontana Praetoria. Il est incontournable de se rendre à la Place Praetoria à côté de laquelle se dressent, le Palais Praetoria, siège de la municipalité, et l’église de Sainte Catherine. Ici les jeunes palermitains se rencontrent au milieu de la place autour de la fontaine Praetoria tandis que les touristes prennent des photos sans arrêt.

Eglise de San Cataldo superbe style arab-normand. ©Iñigo Pedrueza.
Eglise de San Cataldo superbe style arab-normand.
©Iñigo Pedrueza.

En sortant de Place Pretoria, on arrive à la Place Bellini, l’une des plus belles places de la ville, entourée du théâtre Bellini (datant du XVIIIe siècle et remanié au XIXe siècle) et de l’églises de la Martorana. Santa Maria del’Ammiraglio ou Martorana parsemée de magnifiques mosaïques byzantins se place à côté de l’église de San Cataldo, superbe exemple de l’architecture arabo-normande, avec ses fameuses trois petites coupoles rouges et son style sobre à l’extérieur, l’une des plus belles églises de Palerme.

Autres Eglises.

Plus belle par les fresques des plafonds est l’Eglise de San Francisco de Assis, peu connue mais très intéressant. Ou encore Saint Giovanni degli Eremiti, aussi intéressante.

En Italie toujours un Theâtre ou mieux, plusieurs.

A gauche depuis Quattro Canti, la via Maqueda nous conduit vers les deux théâtres plus importants, le Théâtre Massimo et le Théâtre Politeama. Une partie de Palerme très animée et parfaite pour manger ou prendre un verre. L’Italie aime l’opéra et ceux deux bâtiments le montrent.

Puis, en descendant depuis Quattro Canti vers la mer, nous trouverons encore des places, églises, places, restaurants et bars. La marina sportive et sa promenade sont aussi belles.

Poterie de Caltalgirone dans une boutique de Palerme. ©Iñigo Pedrueza.
Poterie de Caltalgirone dans une boutique de Palerme.
©Iñigo Pedrueza.

Musées.

Parmi les musées il est fort recommandée de visiter le Museo delle Titere Antonio Pasqualino, (Musée de la Marionnette) avec des expositions de marionnette du monde entier, avec un accent particulier aux «Pupi Siciliani». Là des guides très aimables nous montrent la richesse de l’art du pantin et la marionnette, las différences entre les pupi (pantins) de Palerme et Catane et d’autres du reste de l’Italie et du monde.

Très intéressant aussi les Catacombes des Capucins célèbres pour les cadavres momifiés que grâce à des méthodes de conservation employées les momies des moines décédés sont bien conservés.

Aussi très beau est la Zisa, palais normand (1164-1170 ) de style arabe récemment restauré (1970-1980), ancienne résidence des rois normands qui gouvernaient la Sicile de Palerme.

Un endroit peu connu mais remarquable est le Parco della Favorita, un bel parc placé au nord de Palerme en direction Mondello. Un peu abandonné compte avec le superbe et surprenant Palais Chinois, Palazzo Cinese.

Marchés.

A Palerme vois devez visiter ou moins un des deux principaux marchés populaires, soit celui de Ballarò, soit celui de Vucciria. De l’autre côté de Rue Roma, dans les ruelles des vieux quartiers entre place Caracciolo et rue Argenteria on trouve les étals de fruits, viande, poisson, fromage, épices du marché de la Vucciria (boucherie), très coloré, vivant et joyeux. Les feux énormes allumés et la lumière qui se reflète sur les auvents rouges à la tombée de la nuit offrent une atmosphère magique. Le mélange de senteurs et de couleurs est à la fois indescriptible et inoubliable.

Marché de Ballarò avec des étranges aubergines. ©Iñigo Pedrueza.
Marché de Ballarò avec des étranges aubergines.
©Iñigo Pedrueza.

Vous verrez l’ancien Palerme avec ses postes de fruits (pêches, pistache, citron, melons…) et verdures de couleurs intenses; les poissons, fromages mais aussi déguster les spécialités locales dans un petit restaurant.

Autres activités.

Cours de pâtisserie et cuisine italienne.

Massepains typiques de Palerme dans la Pâtisserie Capello. Magnifique et délicieux. ©Iñigo Pedrueza.
Massepains typiques de Palerme dans la Pâtisserie Capello. Magnifique et délicieux.
©Iñigo Pedrueza.

Il es possible de prendre des cours de pâtisserie et/cousine italienne avec maitres pâtissiers reconnus. Déguster les cannoli typiques avec de la crème chantilly et la crème de formage de brebis (ricotta), le chocolat ou encore la vraie pâte de pistache ne vous laissera indiffèrent.

Cours de lingua italiana.

Le cours de langue italienne sont aussi une autre demande et donc, possibilité pour les voyageurs qui ont besoin de cela.

Promenades en voilier.

Accompagnés d’un skipper polyglotte la visite de la baie de Palerme est une activité peu habituelle mais superbe, plus encore si vous séjournez sur le bateau!

Où manger.

Les restaurants, pizzaiolos, pâtisseries, bars et pubs sont concentrés autour des rues Maqueda et Vittorio Emmanuelle, donc le choix est facile et large. Une petite remarque, au petit déjeuneur, regardez bien que la cafetería possède de l’espace pour s’assoir car la plus part des palermitains prennent le petit déjeuneur de pied.

Que voir dans les environs.

Nous vous recommandons la visite du Monastère de Monreale. À 11 Km de Palerme sur un éperon rocheux se dresse Monreale, lieu incontournable à visiter. Le monastère bénédictin, avec la magnifique Cathédrale et le merveilleux cloître, est le plus beau temple du monde. Son église et cloître son magnifiques. La petite ville de Monreale, place au dessus d’une colline offre des vues panoramiques sur la vallée de Palerme et sa baie. Ville touristique compte avec beaucoup de restaurants et boutiques.

Pour y aller le mieux est prendre un bus derrière le Palace normand au centre de Palerme. C’est le bus numéro 389.

Une autre visite proche est intéressante est Mondello, le balnéaire de Palerme. La plage de Mondello où les palermitains vont se baignent chaque jour dans les étés chauds et le divertissement se poursuit toute la nuit. Belle plage avec deux pitons rocheuses aux extrémités et un belle bâtiment balnéaire au centre sous pilotis. Belles bâtiments et une plage bondée en haute saison, moins en juin et septembre, dates parfaites pour une visite de Palerme.

Excursions et tours guidés à Palerme.

Voici vous pouvez vous et réserver des visites guidés, excursion et activités en Sicile. Cliquez et regardez le choix.