Île de Salina – Îles Eoliennes

Monte dei Porri, depuis le Monte Fossa delle Felci. Photo de Ghost in the Shell.
Monte dei Porri, depuis le Monte Fossa delle Felci. Photo de Ghost in the Shell.

L’île de Salina est une des plus méconnues parmi les îles Eoliennes. Moins connue par rapport à Stromboli, Vulcano o Lipari, Salina comme Filicudi possède des atouts suffisants pour une visite, une première visite que risque de n’être pas la dernière.

Derrière Salina se trouve un des mythes de l’Italie, car le personnage principal du roman Le Guépard de Giuseppe de Lampedusa porte le nom de Price de Salina. Jamais l’île fût une Principauté à différence de Lampedusa, où le propre grand-père de l’écrivain fût le dernier Prince. Toutefois, nous ne pouvons pas oublier la présence magnifique et misérable de Lampedusa, de Burt Lancaster, les bribes d’histoire qui à la fin racontent l’histoire de l’Italie sur les roches de Salina.

Beaucoup plus tard, une autre histoire a été racontée sur les pentes volcaniques et les paysages de rêve de Salina. Car Salina fut choisi par Michael Radford pour tourner Le Facteur, histoire attachante et poétique qui raconte l’exile italien du poète chilien Pablo Neruda. Une recommandation amenez avec vous le roman original de Antonio Skarmeta, Une ardente Patience.

Mais pourquoi Salina est si intéressante ? Finalement n’importe quelle île des Eoliennes fini par nous embrasser pour la vie. La mer toujours présente, les couleurs vifs, la chaleur amiable, la nature tellurique et forte, les plages calmes et la tranquillité, la simplicité de la vie et le charme des îliens, tout conforme un petit paradis auquel nous arrivons à tâtons, indécis, mais que nous laissons avec regrets et de la peine.

Essayez un voyage aux Eoliennes, restez là quelque jours et vous me raconterez après. Parole de voyageur !

Eglise à Saline. Photo de Borg Mathusalen.
Eglise à Salina. Photo de Borg Mathusalen.

Salina, une petite grande île.

Moins de 27km2, mais quand même la deuxième en taille et populations de l’archipel, Salina se place entre Lipari, très près au sud-est et Filicudi à l’ouest un peu plus loin. Place au milieu de l’archipel, sa situation fait de Salina le point idéal pour rester quelques jours et depuis ici visiter le reste des îles.

Deux volcans inactives se placent aux extrémités de l’île (Le Fossa delle Felci mesure 962 mètres et le Monte dei Porri), avec au milieu il Valle de Valldichiesa, ce qui conforme une géographie particulière.

Peuplées depuis l’Antiquité, son nom provient de l’exploitation du sel à la mine de Lingua.

Plage à côté des falaises de Pollara. Photo de Le Gyroscope Voyageur©.
Plage à côté des falaises de Pollara. Photo de Le Gyroscope Voyageur©.

Les communications sont faciles car des chemins et routes parcourent toute l’île. C’est pour cela que nous vous recommandons de louer une petite moto (motorino) à Santa Marina, pour visiter l’île, surtouts les sites non desservies par le bus comme Punta Perciato. Sinon, le bus permet de voir la plupart d’endroits.

Que voir à Salina.

Arche de Percioto. Photo de MVarsyasky.
Arche de Percioto. Photo de MVarsyasky.

Depuis Santa Marina, port d’arrivé du ferry il est vient de traverser l’île jusqu’à Malfi parmi les champs de culture et la garrigue. Bien intéressant est se déplacer jusqu’à Pollara, incroyable falaise que le soleil transforme en or. La baignade à Pollara est obligatoire ! Près de là se place l’arche perce dans la roche de Percioto et aussi la « maison de Neruda » localisations du filme Le Facteur.

À notre retour on prendra le détour vers la plaine de Valldechiesa où se trouve le sanctuaire de Madonna de Terzito, du XVI siècle.

Une curiosité de la faune sont les faucons qui nichent sur les pentes del Pizzo del Corvo. Ils ont été introduits depuis le Madagascar. En descendant vers la mer nous arrivons à Rinella, une village de pécheurs typique, très apprécié par les plongeurs. Fonds marins riches et préservées font le bonheurs des amateurs de la plongée.

En fin, la montée du Fossa delle Felchi, cratère éteint ou une promenade en petit bateau sont d’autres activités à faire. Après un repas succulent avec les câpres qui se exportent partout dans le monde et bien arrosé des vins locaux (Malvasia delle Lipari) nous attends toujours.

Ferries à Salina.

Le service de ferries fonctionne toute l’année. Bien évidement en été la cadence est majeure.

Santa Maria de Salina, le calme fait fenetre.. Photo de Un certain regard.
Santa Maria de Salina, le calme fait fenetre.. Photo de Un certain regard.

Pour réserver votre billet, visitez notre section de ferries ici.

Existent aussi des circuits en bateaux qui parcourent les îles en une journée depuis Milazzo.

Il est aussi possible faire une croisière en voilier pendant une semaine dans tout l’archipel des Eoliennes.

Se loger à Salina.

Le logement à Salina n’est pas facile en haute saison, mais nous disposons des partenaires qui louent appartements et B&B à Salina, mais aussi à Filicudi. Nous vous recommandons de réserver votre séjour en avance surtout si vous voyagez en été. Contacte nous pour tout autre renseignement.

Activités à Salina.

Il y a beaucoup à faire, par exemple la plongée sous-marine, les parcours en kayak, les croisières en voilier, la randonnée, l’ascension des volcans, les promenades calmes, les cours de cuisine, baignade en plages, dégustation de produits locaux, visite des caves, etc…

Pour plus d’informations écrivez nous a : info@lasicile.fr